DPD

L’acte de peindre est répété à l’infini sur une seule toile. Sans réfléchir, je trace simplement des lignes et j’ajoute des couleurs. Je continue à peindre jusqu’à ce que le même phénomène se produise sur la toile, comme une goutte d’eau qui enfonce un rocher, ou divers phénomènes qui se produisent dans le monde naturel, comme la surface d’un arbre, d’une montagne ou de l’eau. Il n’y a aucune intention ou expression personnelle dans ma façon de peindre. Ce ne sera pas un phénomène naturel dans la peinture. J’appelle ce travail « Décrire les phénomènes », en espérant que quelque chose de pur naîtra en continuant à peindre sans réfléchir.